Présidentielle 2020: la CODEP et l’Alliance Patriotique envisagent d’unir leurs forces

Présidentielle 2020: la CODEP et l'Alliance Patriotique envisagent d’unir leurs forces

La Coalition des partis politiques démocratiques extra parlementaires (CODEP) a reçu la visite de l’alliance patriotique présidée par l’honorable Dembo Sylla. Cette rencontre  qui s’est déroulée à huit clos au domicile de Diabaty Doré, président du Rassemblement Pour la Démocratie (RPR) a permis aux différents leaders membres des deux entités de passer en revue l’actualité  sociopolitique du pays.

Au sortir  de cette rencontre, le coordinateur de la CODEP a fait le compte-rendu à la presse.

« Nous avons échangé des sujets très importants concernant la nation guinéenne. Nous sommes à quelques mois d’une échéance très importante qui est l’élection présidentielle. Nous en avons parlé et avons mis en place une commission mixte entre l’Alliance Patriotique et la CODEP qui va commencer  à travailler dès demain pour permettre de créer une alliance entre nos deux structures. Nous avons parlé aussi de la situation qui prévaut aujourd’hui dans notre pays, à savoir la candidature de l’actuel président de la République. Comme vous le savez bien, il a fait deux mandats. Et selon la constitution guinéenne, le président est élu pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Il est à la fin de son second mandat, donc il est important que les Guinéens puissent connaitre un autre président en décembre 2020 », a rapporté Diabaty Doré.

Et d’ajouter : « C’est vrai qu’il y a plusieurs partis d’opposition. Mais tout le monde sait aujourd’hui que l’opposition dit non à la candidature d’Alpha Condé. C’est notre position. Il ne doit pas briguer un troisième mandat. Avant de partir aux élections législatives, nous avons dit haut et fort que nous ne sommes ni pour la nouvelle constitution ni pour le troisième mandat. Cette position reste maintenue ».

Cours en ligne : le SNE annonce la poursuite de l'initiative par la distribution des brochures
Lire

Honorable Mamadou Sylla (UDG) a quant à lui évoqué la possibilité d’une candidature unique qui sera issue de l’alliance entre les deux structures. «Dès après la fête on se dit qu’on va signer une autre alliance. Nous défendons tous les mêmes causes. On doit se donner la main, voire même pourquoi ne pas choisir un seul candidat ? On attend jusqu’au 5 août prochain, comme ils disent qu’ils vont faire le congrès du RPG. A partir du 6 on va convoquer une réunion pour tirer les leçons de ce congrès »,  a annoncé l’opposant.

Diop Ramatoulaye

666751610