Prétendue vente du hangar du marché de Koloma: la mairie de Ratoma dément la nouvelle et rassure les occupants

L’Administration générale du marché de Koloma a entamé, hier mardi, une  opération de démolition du hangar se trouvant sur place. Chose qui a provoqué une vive tension entre celle-ci et les occupants pour la plupart des femmes. Elle est reprochée d’avoir vendu le lieu à un opérateur économique. Interrogé par Guinee114.com ce mercredi, 03 juin 2020, le président de la commission en charge des marchés de la commune de Ratoma a apporté un démenti. Selon lui, le hangar n’a été ni “vendu” ni “mis en contrat de bail”.

L’interlocuteur parle d’un aménagement du lieu. Ce, pour l’élargir de sorte qu’il puisse contenir même les vendeuses en bordure de route.

« La reconstruction de ce hangar est un projet de la  marie que nous voulons mettre en exécution. Nous avons donc informé les occupants depuis le mois de ramadan qui nous ont demandé une faveur jusqu’à la fin de ce mois. Maintenant à dire que là-bas été rendu ou baillé, je dis non, nous n’avons ni vendu, ni baillé les lieux. Nous voulons juste bien aménager le hangar pour les occupants et les femmes qui sont installées au bord de la route», a-t-il précisé.

Thierno Sadou Sow indique que les occupants n’ont pas à s’inquiéter. “Nous savons que ce sont des pères et mères de familles qui sont là-bas. Ils n’ont qu’à rester tranquilles, personne ne sera dérangé. Nous allons faire en sorte que tout se passe bien, dans le respect de l’art. Nous avons été élus pour servir nos citoyens. Dans les prochains jours, nous irons sur les lieux pour voir dans quelle mesure l’opération de démolition se fera sans déranger les occupants. Ce qu’on a été informé par l’administration du marché avant son entrée en action dans le cadre de la démolition. Mais nous avons demandé pour le moment l’arrêt de la démolition pour être sur le terrain pour recenser tous les occupants et voir dans quelle mesure nous allons procéder à la démolition dans le respect des règles”, rassure-t-il

Mois de l'Enfant 2020: le Ministère de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et de la Protection de l'Enfance déroule son agenda (Déclaration)
Lire

Quant aux occupants, ils exigent désormais le départ de l’administrateur général.

Mohamed Lamina Bah