Prix du carburant: des représailles envisagées contre le gouvernement

Gestion du Covid-19 en Guinée: les médecins écrivent au Premier ministre (Copie)

Alors que depuis quelques jours le Premier ministre a fait croire à l’opinion que le prix du carburant allait être réduit à la baisse en Guinée, l’effectivité de cette annonce se fait toujours attendre. Dans une déclaration parvenue à la rédaction de Guinee114.com, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA), agite le chiffon rouge d’une hausse généralisée des prix sur le marché.

LISEZ !

La propagation exponentielle du COVID-19 à travers le monde a entraîné un ralentissement des activités économiques à l’échelle internationale. Du coup, les prix du pétrole sur le marché international ont accusé une baisse tendancielle remarquable.

Pour le moment, aucun réajustement à la baisse, pourtant raisonnable, n’a été opéré par notre gouvernement. Les récentes décisions du pouvoir limitant le nombre de passagers par véhicule de transport n’ont pas fait bénéficier aux exploitants des mesures d’accompagnement.

Il importe de souligner que les opérateurs économiques et les populations ont été victimes d’incendies et de pillages répétés de leurs biens à plusieurs endroits du pays. Il s’agit là d’actes odieux et répréhensibles qui ne resteront pas impunis s’il plaît à Dieu. DIEU EST GRAND !!!

Le GOHA tient à remercier l’ensemble de la Communauté Internationale pour sa prise de position courageuse, claire et objective. Le GOHA l’invite à continuer à soutenir la défense du droit et de la démocratie en Guinée car, laissée à elle seule, elle continuera à subir, malgré elle, les méfaits et les dangers de la dérive actuelle.

Même si cette décision entre dans le cadre du programme de riposte contre le COVID-19, la logique voudrait que le citoyen ne soit pas le seul à supporter le poids et les conséquences de ces décisions. Le GOHA invite l’État à opérer une baisse conséquente du prix du carburant pour soulager les transporteurs en particulier et la population en général.

Idrissa Barry, 15 ans, tué à Wanindara: inconsolable, sa famille portera plainte
Lire

En cas de refus, il faudra s’attendre à une hausse généralisée des prix dans le pays à travers une conjonction de plusieurs facteurs défavorables. Il est important de noter que notre pays traverse une situation difficile.

Il est indispensable que lumière soit faite sur les tueries inadmissibles et inhumaines faites dans le pays. Le GOHA espère que compte sera pris par rapport à la présente Déclaration dans l’objectif du respect des Droits de l’homme et du citoyen.

Conakry, le 31 Mars 2020

Le Président du GOHA Chérif Mohamed Abdallah