Prix du carburant: un proche de Sidya Touré juge la baisse insuffisante

De l’irresponsabilité à la stratégie de Bouc émissaire: la Primature se défend (Tribune)

Quelques minutes après la publication d’un communiqué du gouvernement, annonçant la baisse du prix des produits pétroliers à la pompe, des réactions commencent à se faire entendre. Fodé Baldé, responsable de la communication digitale de l’UFR de Sidya Touré, fait partie des insatisfaits.

Lisez !

Nous venons d’écouter quelque chose de ridicule. Car en ce moment tous les pays sérieux prennent des mesures d’accompagnement pour permettre à leurs populations de rester confiner afin de lutter contre le CORONAVIRUS. Quand les uns décident de la gratuité de l’eau et de l’électricité les autres décident de déverser les salaires de quelques mois dans le fond alloué dans la lutte contre cette pandémie c’est le cas du Président ghanéen.

Ici en Guinée, il est décidé de réduire le nombre de passagers dans les véhicules de transport sans prendre des mesures d’accompagnement. Alors que le baril est à moins de 30 dollars, l’observance du principe de la flexibilité aurait été automatiquement appliqué dans les pays sérieux.

Au moins de cela, ce régime nous insulte en réduisant que de 1000 GNF le prix à la pompe. A quoi servirait le surplus ? Est-ce pour financer la campagne de lutte contre le COVID 19 ? Je ne crois absolument pas car ce régime n’inspire jamais confiance. Alors il revient au peuple de s’assumer en prenant toute sa responsabilité pour vivre dans un monde meilleur et cela il faut le mériter.

Aux guinéens d’agir pour le mériter ou de rester silencieux et subir !

Fodé BALDÉ, Homme Politique Guinéen

Entreprenariat social: le SADEN et la Banque mondiale lancent un appel à projets
Lire