Proposition d’un nouveau code électoral à l’Assemblée Nationale : Faya millimono parle d’une “fuite en avant”

L’adoption d’un nouveau code électoral figure dans le chronogramme de la première session ordinaire 2020 de l’Assemblée Nationale. Interrogé sur le sujet par Guinée114.com, Docteur Faya Milimono du Bloc Libéral estime qu’il s’agit d’une “fuite en avant”.

Le chronogramme du nouveau parlement guinéen est désormais connu. Il a été adopté par vote hier vendredi. L’un de ses points porte sur le changement de l’actuel code électoral. Mais pour le président du BL  “il apparaît clairement que Alpha Condé et les extrémistes qui sont autour de lui sont dans leur logique de fuite en avant. Nous sommes aujourd’hui sans Etat. Nous ne sommes plus dans un Etat. Nous sommes aujourd’hui dans une situation de crise multidimensionnelle. La crise, elle est politique. Nous n’avons plus des institutions normales dans ce pays. Nous sommes dans un pays avec une population où certaines personnes se reconnaissent dans une constitution et d’autres se reconnaissent dans une autre constitution. On est dans un pays où certains ne reconnaissent pas cette Assemblée qui est, qui est une Assemblée d’un parti et d’autres qui semblent considérer ça comme une Assemblée Nationale”.

Docteur Faya Millimono considère “nul” et “nul effet” tout ce que font les actuelles institutions du pays.

Mohamed Lamine Bah

 

Guinée: les deux grands leaders religieux demandent le report des législatives
Lire