Réduction des primes des joueurs du Syli: tous les détails…

Réduction des primes des joueurs du Syli: tous les détails...

L’État a décidé de réduire les primes des joueurs et celles de l’encadrement technique. C’est ce qu’indique un arrêté conjoint signé par le ministre du Sport, du budget et celui de l’économie et des Finances publié récemment.

Le staff technique composé de deux groupes

D’abord, le staff technique a divisé en deux. Ainsi, l’entraîneur principal, ses deux assistants, le préparateur physique, celui des  gardiens, le médecin ostéopathe et le kinésithérapeute sont ceux-là qui sont considérés comme encadreurs techniques.

Ce groupe sera mieux primé que le second groupe d’encadreurs dits d’appui. Ces derniers sont composés curieusement du président de la Feguifoot ou son représentant, celui de la DAAF, l’officier médias, le tram manager, l’agent de sécurité (corps habillé) et celui civil, l’intendant, le chef de la délégation ainsi que le délégué fédéral. En clair, ces deux groupes n’auront les mêmes primes comme il en a été le cas par le passé.

Réduction des primes 

Une punition pour la piètre prestation de l’équipe en Égypte et le cortège de “rackets” ? Difficile de répondre avec exactitude. Mais une chose est certaine. Au lieu de 30 mille dollars, les primes de qualification est revue à 20 milles dollars pour les joueurs et l’encadrement technique contre 10 mille dollars pour le staff d’appui.

Ci-dessous, regardez les différentes primes présentées par l’État.

Alphonse

 

Féguifoot: décès d'un collaborateur d'Antonio Souaré à Donka
Lire