Reprise des cours: les universités vont donner cours même pendant les vacances (Calendrier)

Reprise des cours: les universités vont donner cours même pendant les vacances (Calendrier)

Suite à l’annonce de la reprise des cours, faite par le chef de l’Etat le 15 juin dernier, des responsables d’universités publiques et privées se sont retrouvés pour prendre des disposition pratiques. Les étudiants ont été repartis en deux groupes à savoir ceux en fin de cycle et les autres. Le Groupe 1 qui comprend la L3 pour les licences fondamentales, la L4 pour les licences professionnelles, la 5 A, pour les étudiants des instituts ayant un cycle de 5 ans, les étudiants de la 6èm A, pour les facultés de médecine qui constituent le premier groupe. Ils suivront les cours du 29 juin au 31 août 2020.

Le groupe 2, qui est composé des étudiants de L1 et L2 pour les licences fondamentale; de L1, L2 et L3 pour les licences professionnelles; les 1ère, 2èm, 3èm et 4èm année pour les institutions à 5 ans de formation et les 1ère, 2èm, 3èm, 4èm et 5èm année pour les étudiants de médecine. Ce groupe va suivre les cours du 1er septembre au 31 octobre 2020.

Les étudiants en master et doctorat sont invités à se mettre en rapport avec leurs services des études avancés pour les dispositions les concernant. Quand au calendrier universitaire session 2020-2012, les études débuteront le 9 novembre 2020 pour finir le 31 juillet 2021, peut-on lire dans le communiqué final qui a sanctionné la rencontre.

Le même communiqué mentionne aussi qu’au début de chaque séance de cours, l’enseignant doit consacré 2 à 3 minutes à la sensibilisation des étudiants sur le respect des mesures sanitaires pour la lutte contre le coronavirus.

Manifestations de rue à N'Zérékoré: le départ du préfet demandé
Lire

Ce réaménagement du calendrier amène les autorités universitaires à tenir les cours du début de juillet à fin septembre. Ils soulignent à ce niveau que ces trois mois ne sont pas habituellement pris en charge en terme de bourse d’entretien des étudiants. D’où leur proposition que des mesures d’accompagnement soient prises dans ce sens par le gouvernement.

Mamadou Kouyaté