Riposte au COVID-19: la Société Guinéenne d’Anesthésie, Réanimation et de la Médecine d’Urgence apporte son soutien par une distribution gratuite des kits sanitaires

Ce sont, au total, 2000 masques de fabrication locale et 1000 savons liquides qui ont été distribués aux citoyens de Kaloum. L’opération s’est déroulée ce mardi et elle vise à réduire la propagation du Coronavirus dans le pays.

Sur l’échangeur de Moussoudougou, les membres de la société guinéenne d’Anesthésie, réanimation et de la médecine d’urgence ont investi la voie publique. Ils ont surpris chaque passant par la distribution gratuite des masques de fabrication locale et des savons.

Mohamed Lamine BARRY, conducteur de moto en partance pour le centre-ville, est l’un des bénéficiaires: « Je viens de recevoir une boite de savon et un masque. Et je suis vraiment content de ce geste qui va permettre de protéger contre le virus.»

La distribution gratuite a été élargie aux structures sanitaires de proximité de la Commune de kaloum. Il y a eu par exemple 500 masques et 300 savons liquides pour le centre médical communal “Bernard Kushner”. Même les patients venus pour des consultations en ont bénéficié également.

« Nous nous recevons tous type de malades. Donc nous sommes vraiment exposés au virus. Avec ces masques et savons que vous venez de nous offrir, nous serons beaucoup plus en protection », dit le Docteur Seicke Alseny YATARA, Directeur Général Adjoint dudit centre.

Au marché Niger de la commune de Kaloum, ce sont les vendeuses, marchands et acheteurs qui ont été ciblés. Sur place, la distribution des kits sanitaires a été couplée à la sensibilisation à la sensibilisation sur l’intérêt du port des masques et du lavage des mains. Pour eux, c’est ce qui brise la chaine de contamination du coronavirus.

Gouvernement/Cas Naïté: Diané sonne le glas des inimitiés au bord du fleuve Sankaranin 
Lire

Docteur Josèphe DOUNAMOU est le président de la Société guinéenne d’anesthésie, réanimation, et de médecine d’urgence: « L’importance du port du masque ou encore cache nez et le lavages des mains n’est plus a démontrer dans la prévention du COVID-19 . C’est pourquoi nous avons choisi de faire cette activité en faveur des couches vulnérables. En plus nous avons profité de l’occasion pour leur expliquer l’utilisation de ces masques en tissus comme les laver régulièrement avec du savon et de l’eau bouillante afin de les réutiliser le jour suivant.»

Au delà de la prise en charge au quotidien des patients atteints du COVID-19 en phase de réanimation au centre de traitement épidémiologique de DONKA, ces médecins s’engagent dans la prévention et la lutte contre la maladie.

Haoulatou sow