Sortie de crise: le FNDC désormais ouvert au “compromis” mais à trois conditions

Inhumation de 8 victimes: le FNDC appelle à une mobilisation ce vendredi

Guinée-Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), qui a longtemps appelé à «chasser Alpha condé» au pouvoir, ne serait plus opposé à un dialogue avec le régime de Conakry. Pour Ibrahima Diallo, responsable des opérations dudit front, et qui parle de compromis dans son intervention, pour l’organisation des élections présidentielles en vue, trois conditions s’imposent pour rendre possible ce dialogue pouvant mettre fin à la crise politique.

«Ce qu’Alpha Condé puisse déclarer officiellement qu’il ne sera pas candidat à la présidentielle de 2020. Il dissout les préfets (députés ndlr) qui sont nommés et qui se retrouvent à la l’Assemblée nationale et il met sa constitution-là de côté afin qu’on continue avec la constitution de mai 2010», a mentionné Ibrahima Diallo chez nos confrères de Lynx Fm dans l’émission Oeil de Lynx.

Plus loin, l’ancien pensionnaire de la maison centrale de Conakry rassure que même que le FNDC se battra pour la libération des détenus politiques notamment les 44 personnes «kidnappés et déportés à Kankan».

Souleymane Bah

Ibrahima Sory BOC, candidat aux législatives: "nous renonçons à notre marche"
Lire