Souleymane Keita (RPG): «en bon démocrate, républicain, on ne peut que s’aligner sur la décision de la Cour constitutionnelle»

L'UFR fissurée: le RPG se fait l'écho de la démission de Badra Koné et lui ouvre ses portes

Après la validation de la nouvelle constitution par la cour constitutionnelle à travers un arrêts ce vendredi, 03 avril 2020, quelques commentaires se font entendre au sein de la classe politique. En attendant une déclaration officielle, du parti au pouvoir, la rédaction de Guinee114.com a contacté Souleymane Keita, responsable dudit parti et conseiller à la présidence de la République.

“La CENI proclame les résultats provisoires et la cour constitutionnelle proclame les résultats définitifs après avoir évacué tout ce qu’il y a comme problème. Si la cour constitutionnelle statue, en bon démocrate et en bon républicain, on ne peut que s’aligner sur la décision de la Cour constitutionnelle dans la mesure où cette décision est irrévocable. Nous du côté de la mouvance (présidentielle ndlr) nous sommes satisfaits du fait que le droit ait été dit», a-t-il confié à un reporter de Guinee114.com.

Sur la question du rejet de l’élection du 22 mars par une partie de la communauté internationale, Souleymane Keita rétorque: «il n’appartient pas à une institution internationale de donner la caution de validité d’une constitution. La constitution relève d’une question de souveraineté nationale, il appartient au peuple de décider comment il veut organiser son espace géopolitique(…). Ce n’est pas à la communauté internationale de valider une nouvelle constitution. Tout le monde sait que tout a été respecté dans l’organisation de cette élection. En dépit de la volonté de certains opposants égarés d’empêcher les guinéens d’aller s’exprimer, tout s’est très bien passé».

Le RPG Arc-en-ciel et ses alliés ont défendu cette nouvelle constitution et la constitution a été votée dans les règles de l’art, conclut notre interlocuteur.

Suspension des manifestations: le FNDC observe une trêve sur demande des religieux
Lire

Sam Bantignel