Soutien au secteur privé face au Coronavirus: des propositions sur le bureau du Premier ministre

Plan de riposte économique: le Premier ministre répond aux nombreuses critiques

En proclamant l’Etat d’urgence sanitaire jeudi dernier pour lutter contre la propagation du Coronavirus en Guinée, le chef de l’Etat s’est montré préoccupé par les conséquences de cette pandémie sur le secteur privé.

Alpha Condé a particulièrement demandé à son Premier Ministre, chef du gouvernement, de lui proposer “un plan de riposte économique susceptible de soutenir notre économie et aider le secteur privé à absorber les chocs induits par le ralentissement prévisible de l’activité économique”. 

Si cet exercice nécessite que le chez du gouvernement soit à l’écoute des acteurs concernés afin qu’il puisse proposer un plan qui prenne en compte leurs préoccupations réelles, il a déjà dans ses tiroirs un document phare pouvant lui servir de bréviaire.

Un mémo élaboré et soumis par le Salon des Entrepreneurs de Guinée (SADEN) et le Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprises (CJD) énumérait déjà quelques doléances en faveur des Très petites et Moyennes entreprises.

Se présentant sous forme de propositions, ces doléances vont de  la suspension du paiement des charges sociales pour une durée d’au moins six (6) mois à la mise en place d’un moratoire d’au moins six (6) mois pour le remboursement des crédits bancaires au profit des entreprises. Ce n’est pas tout. Les deux organisations qui ont en commun la promotion de l’entrepreneuriat, proposent aussi “un fonds d’aide pour les très petites entreprises, les indépendants et micro-entrepreneurs des secteurs les plus touchés pour permettre de maintenir les emplois , une annulation de toutes taxes fiscales, salariales ou douanière pour une période d’au moins 6 mois, une suspension des expulsions des paiements de loyers comme lors des trêves de saisons de pluie”. 

Le SADEN et le CJD Guinée demandent aussi la reconnaissance par l’État du Coronavirus comme un cas de force majeure. Ce qui implique que pour tous les marchés publics d’État, les pénalités de retards ne soient pas appliquées.

Coupe CAF: un chèque intéressant pour le Horoya AC de Guinée
Lire

Ousmane Diakité