Tribune-La responsabilité du plan de Riposte incombe à Kassory Fofana

Il faut reformer le système bancaire Guinéen (Par Bella Bah)

Un chef de gouvernement donne les directives, c’est le chef de l’équipe qui assume la responsabilité des actes posés à défaut il ne mérite pas le nom du chef, une notion basique du leadership, les responsabilités s’assument.

Le plan de riposte est l’ouvre du gouvernement dont le chef d’orchestre n’est que Kassory. Que des gros chiffres pour des fins d’enrichissement et de corruption, alors que les malades se baladent dans la cour de Donka.

40 millions de dollars c’est le montant de trop sur le plan de riposte de 3000 milliards soit 300 millions de dollars approximativement, juste au niveau de l’eau et de l’électricité, au plus haut niveau selon la banque mondiale, nous ne pouvons qu’être a 6 millions de dollars sur un montant de 46 millions de dollars.

Quid des 439 milliards alloués à l’ANIES sans aucun détail sur les modalités d’utilisation, on a juste parlé de distribution des kits, combien ? Ou encore des travaux de haute intensité? Quel travail ? De la poudre aux yeux pour berner les Guinéens. La réalité est l’enrichissement de nos jours de TINKISSO et de certaines ONG qui sont dans les grâces du premier des assassins financiers.

Ensuite, les 6 milliards pour la gratuité d’un transport public qui n’existe point en plus des 2 milliards pour le transport ferroviaire. Le train Conakry Express est en panne depuis le troisième trimestre de 2019. Et pour le transport urbain, nous n’avons pas 5 bus en circulation. Là aussi, on totalise une corruption de 8 milliards.

Aussi, le gros trou non chiffré, ce sont les exonérations de 3 mois de TVA des factures d’eau et d’électricité pour le secteur du tourisme. Quand nous connaissons le fonctionnement de l’administration fiscale Guinéenne on a de quoi rire.  Le manque à gagner s’évalue à combien ?

Enfin, quel sera le mécanisme de fonctionnement du fond de garantie des prêts bancaires pour les petites et moyennes entreprises avec une dotation de 50 milliards. À quel type de PME et comment? Ça sera sur quel type de crédit?

La réalité est que le Gouvernement de Kassory est le chef d’orchestre d’une corruption généralisée et institutionnalisée. Ces quelques détails prouvent à suffisance que le maquillage n’est pas que sur le s secteur d’eau et d’électricité. C’est une volonté d’enrichissement avec une crise sanitaire.

Quelle cruauté? Tout le plan c’est du faux, aucune incidence sur les citoyens, la seule volonté: s’enrichir et nous laisser périr. La seule mesure valable reste et demeure la baisse du carburant à 5000 GNF.

Bella BAH

Président de la jeunesse citoyenne

Tribune-Alpha Condé lâche la colombe du dialogue, aux opposants de savoir l'attraper (Par Bella Kamano)
Lire