Une «espionne» arrêtée à la conférence de presse du FNDC: la DPJ accusée

Une
En marge d’une conférence de presse des leaders du FNDC ce mercredi 25 mars 2020 au siège du parti PADES de Dr Ousmane Kaba, une jeune fille a été arrêtée par les organisateurs.
Taxi-motos à Conakry: les nouvelles réglementations du gouverneur foulées au sol
Lire
Ami Traoré, comme c’est d’elle qu’il s’agit, a déclaré à la presse qu’elle est venue “chercher des renseignements pour  aller rendre compte” à ses chefs. “Je suis agent de police. Je suis stagiaire débutante. Je travaille à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DPJ), précisément à l’Office de Protection des Genres et Mœurs (OPROGEM). Je suis venue prendre des renseignements et aller rendre compte au Commissaire Fabou et à Bafoé qui sont mes chefs”, a t-elle déclaré.
Audience des médias audiovisuels: la suprématie du groupe Hadafo Médias confirmée (Rapport)
Lire
Après la conférence, des membres du FNDC ont annoncé que des agents sous les ordres du directeur de la DPJ, ont fait une descente au siège du PADES où ils seraient allés faire libérer l'”espionne” arrêtée. Des militants du FNDC seraient arrêtés dans la foulée par les agents venus.
Communication UFDG: Lamarana Yimbering réélu à la tête de la SYCORA
Lire
C’est la deuxième fois que des “agents de renseignements” sont arrêtés dans les rencontres du FNDC.
Diop Ramatoulaye