Viol collectif à Dalaba: elle explique comment ils l’ont violée «à tour de rôle»

Mamou/Deux filles admises à l'hôpital: l'une est violée par le grand frère de son père (Poluece)

Le viol, l’autre pandémie qui sévit depuis quelques semaines dans la région administrative de Mamou, a fait une nouvelle victime. Originaire de Horè Sèrè dans Sebory, relevant de la sous préfecture de Mitty (Dalaba), Mademoiselle AD (nom que nous avons décidé de lui attribuer) a été victime d’un viol collectif le mercredi 03 juin 2020. Contactée au téléphone par notre correspond régional, la victime, qui dit être vierge avant cette mésaventure, raconte à partir de son lit d’hospitalisation où elle craint d’être enceinte alors qu’elle attendait un mariage déjà programmé selon des proches.

«C’est une amie qui est venue me chercher à la maison pour me dire d’aller avec elle nager. Elle a appelé des jeunes qui sont venus nous chercher. Une fois sur les lieux, aux environs de 14 heures, mon père m’a appelé au téléphone et un gars est venu me le retirer. J’ai tout fait pour qu’il me le redonne mais en vain. Finalement, nous sommes restés là-bas jusqu’au environs de 20 heures et ils ont décidé de nous raccompagner. Il y avait un jeune à bord du véhicule qui m’a demandé de l’accompagner chez sa grand-mère. Quand on est arrivé en pleine brousse, ils ont dit que leur carburant est fini et qu’on devait descendre. Je suis descendue. Il y avait au total six (6) jeunes garçons à bord du véhicule et trois filles y compris moi. A moi, il ont tendu un piège. Trois garçons sont descendus et sont venus me pousser dans une fosse  alors que les autres ont continué leur chemin avec mes deux copines qui ne sont même pas descendues du véhicule», a-t-elle raconté sous le choc.

QNET/Libération de Souleymane Doumbouya: Tiegboro Camara déçu des magistrats
Lire

Au moment où je m’efforçais à me soulever, poursuit-elle, un d’entre eux est passé devant moi. “J’ai appelé au secours mais personne ne pouvait m’entendre puisque c’était dans la brousse. C’est ainsi qu’un d’entre eux m’a cogné à l’aide d’un bois et je suis tombée. Les deux sont venus s’ajouter à lui et m’ont violée à tour de rôle. Quand ils ont fini, j’étais trop épuisée, c’est ainsi qu’ils m’ont prise sur une moto avant de me jeter à Bhoundou Koura».

Pour la jeune fille âgée de quinze ans, ceci peut être un acte de vengeance. «Un jeune qui était à bord du véhicule a tellement couru derrière moi pour que je sois sa petite amie. Peut-être que c’est à cause de mon refus qu’ils ont fait avec la complicité de mon amie qui est venue me chercher à la maison», dit-elle.

 «Actuellement, je suis alitée à l’hôpital préfectoral de Dalaba. Comme je n’ai jamais eu des relations sexuelles avec une personne depuis que je suis née, ça me fait mal. J’ai même peur de tomber enceinte», ajoute-t-elle.

A noter que les présumés coupables sont en cavale, des parents mis aux arrêts.

A suivre !

Alpha Mamadou Sorya Diallo